Achat immobilier à Martigues : quels sont vos avantages en tant que primo-accédant ?

Partager sur :
Achat immobilier à Martigues : quels sont vos avantages en tant que primo-accédant ?

Entreprendre une première acquisition immobilière, celle d’une résidence principale, vous octroie le statut de primo-accédant. Ce qualificatif vous offre certains privilèges, dont l’accès à plusieurs soutiens financiers de la part de l’État et des banques. À cela s’ajoutent d’autres avantages d’ordre fiscal et par rapport aux établissements de crédit. Voici de quoi il s’agit.

Les avantages fiscaux en faveur d’un primo-accédant

Le fait d’accéder à la propriété vous permet de profiter d’une réduction de certaines taxes liées au bien. Cela concerne :

  • la TVA : elle n’est que de 5,5 % au lieu de 20 % si le bien que vous voulez acquérir se situe dans une zone ANRU (agence nationale pour la rénovation urbaine) ou dans un QPV (quartier prioritaire de la politique de la ville) ;
  • la taxe foncière : elle est rendue nulle pendant les deux années qui succèdent à l’acquisition ;
  • l’impôt sur le revenu : elle peut être réduite de 11 % et la baisse peut atteindre 18 000 € au maximum.

Les bonus offerts par les banques

Le statut particulier de primo-accédant à Martigues doit obligatoirement faire intervenir le financement de la banque. En d’autres termes, vous ne pouvez revêtir ce qualificatif qu’en ayant recours à un prêt immobilier. Mais votre profil peut être favorablement considéré par les établissements financiers et peut vous permettre de décrocher facilement le crédit nécessaire à la réalisation du projet.

En effet, le fait que vous soyez primo-accédant peut signifier que vous êtes jeune. Vous représentez alors un client potentiel que la banque voudra séduire. Pour cela, celle-ci n’hésitera pas à vous octroyer le crédit, mais également à vous faire profiter d’autres avantages. Vous pourriez notamment accéder au fameux prêt à 110 % et ne pas être obligé de fournir un apport personnel de départ. 

Par ailleurs, votre jeune âge veut aussi dire que vous pourrez endosser la longue période de remboursement relative à un crédit immobilier. De fait, elle peut aller de 20 à 30 ans.