Achat d’un terrain à Martigues : entre un terrain en lotissement ou isolé, pour lequel pencher ?

Partager sur :
Achat d’un terrain à Martigues : entre un terrain en lotissement ou isolé, pour lequel pencher ?

L’acquisition d’un terrain à Martigues donne peut-être le départ à l’un de vos plus grands projets de vie, celui de faire construire la maison de vos rêves. Mais savez-vous que du choix de la parcelle dépend le type de construction que vous pourrez y entreprendre ? Afin d’avoir la garantie de pouvoir réaliser les plans correspondant à la propriété de vos désirs, vous devez choisir entre un terrain en lotissement et un terrain isolé.

Le cas d’un terrain en lotissement

Un terrain en lotissement est une parcelle qui fait partie d’un ensemble de lots déjà prêts à bâtir. L’avantage de ce type de terrain est que son statut de terrain constructible n’est plus à vérifier et qu’il est le plus souvent déjà raccordé aux réseaux essentiels du quartier. Si ce n’est pas encore le cas, ce type de terrain offre la garantie que les raccordements sont possibles, ce qui n’est pas forcément le cas d’un terrain isolé ou agricole. 

Le seul point négatif avec un terrain à Martigues qui soit en lotissement est que la construction sera soumise à des contraintes architecturales propres. Certaines règles de vie spécifiques peuvent également s’établir dans le lotissement.

Les particularités d’un terrain isolé

Pour ce qui est d’un terrain à Martigues qui est isolé, il offre l’avantage d’être plus ou moins à l’écart des autres habitations, ce qui promet davantage de quiétude pour ceux qui en sont friands. 

Cependant, le plus souvent, ce type de terrain ne bénéficie pas encore des raccordements nécessaires. Il est aussi possible que les travaux ne puissent pas s’entreprendre ou soient onéreux à s’effectuer selon la configuration de la parcelle par rapport aux réseaux existants dans le quartier et la complexité des chantiers. Ce type de terrain demande en plus la conception d’un réseau séparatif pour l’évacuation des eaux usées. 

Par ailleurs, sa constructibilité est à vérifier au préalable auprès de la mairie car il peut ne pas être éligible à accueillir une construction. Pour s’en assurer, il faudra consulter le Plan d’Occupation des Sols et le Plan Local d’Urbanisme de la région.