Les grandes lignes du dépôt de garantie à la location d'un appartement à Martigues

Partager sur :
Les grandes lignes du dépôt de garantie à la location d'un appartement à Martigues

Le dépôt de garantie fait partie des premières dépenses du locataire à l’entrée d’une location d’appartement à Martigues. A Combien s’élève-t-il ? A quoi sert-il ? Et peut-il être récupéré à la fin de la location ? Les réponses tout de suite.

Le montant du dépôt de garantie
Le coût du dépôt de garantie est limité par la loi, à raison d’un mois de loyer au maximum sur un bien loué nu et de deux mois tout au plus lorsque la location porte sur un bien meublé. Il s’acquitte à la signature du contrat de location et en une seule et unique fois durant le bail. 

Son utilité
Somme d’argent à rendre séquestre auprès du propriétaire-bailleur, le dépôt de garantie trouvera son utilité à la fin de la location d'appartement à Martigues. En effet, il servira à couvrir les frais de réparations qui peuvent être nécessaires dans l'appartement après l’occupation de celui-ci par le locataire. Le bailleur devra cependant, fournir les preuves nécessitant l’utilisation de cette somme d’argent, notamment par la confrontation des résultats des deux états des lieux (d’entrée et de sortie). Pour cause, si aucun changement n’est constaté entre les deux comptes-rendus, le dépôt de garantie restera inutilisé.
Le bailleur peut aussi se servir de photos d’éventuels dégâts causés sur le bien, appuyant la nécessité de recourir à cette somme pour effectuer d’éventuelles réparations sur le logement. 

Comment récupérer le dépôt de garantie ?
Le locataire est en mesure de récupérer la totalité de son dépôt de garantie en gardant l'appartement intacte à tout dommage durant toute la durée de la location. Ainsi, le bailleur n’aura aucune raison d’imputer ou de conserver le dépôt de garantie à la fin du bail et devra en restituer la totalité au bailleur.
Cette somme peut aussi être utilisée entièrement ou en partie pour des réparations en fin de bail selon l’ampleur des dommages causés sur le logement. Le reste de la somme pourra être récupéré par le locataire dans les deux mois tout au plus, au lendemain de la restitution des clés du logement au bailleur.